EMDR

Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires

L’EMDR est le plus souvent utilisé pour un traumatisme (accident, agression, deuil…) et l’accompagnement du stress post-traumatique.

Cette technique permet également d’accompagner de nombreuses autres problématiques (voir ci-dessous), généralement liées à des peurs, des angoisses, des émotions envahissantes, de fortes instabilités émotionnelles, un manque de confiance ou d’estime, des croyances auto-limitantes (« je suis nul·le », « je vais pas y arriver », « je ne suis pas digne d’être aimé·e », etc.).

La technique EMDR est basée sur des stimulations bilatérales visuelles, auditives ou corporelles (tapotements sur les mains, les genoux…) de gauche à droite, pendant que la personne se reconnecte à un souvenir traumatique ou à un moment pénible.

Ce processus permet d’activer les zones du cerveau impliquées jusqu’à « digérer » l’évènement traumatisant en le séparant de l’émotion ressentie. La perception du traumatisme change, l’évènement est enfin intégré dans la mémoire, dans le passé, et ne génère plus de souffrance vive au présent.

.

L‘EMDR a été mis au point par Francine Shapiro dans les années 80, méthode reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). 

EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) ?

Francine Shapiro, Ph.D., psychologue américaine de formation a trouvé par hasard en 1987 un moyen très simple de stimuler un mécanisme neuropsychologique complexe présent en chacun de nous, qui permet de retraiter des vécus traumatiques non digérés à l’origine de divers symptômes, parfois très invalidants. On peut ainsi soigner des séquelles post-traumatiques même de nombreuses années après.

Depuis près de 30 ans la thérapie EMDR a prouvé son efficacité à travers de très nombreuses études scientifiques contrôlées mises en place par des chercheurs et cliniciens du monde entier. Elle est principalement validée pour le trouble de stress post-traumatique (TSPT), qui est la dénomination scientifique de ce qu’on appelle aussi plus communément le psychotrauma.

A ce titre, la thérapie EMDR est recommandée, entre autres instances publiques nationales et internationales, par :

  • La Haute Autorité de Santé depuis Juin 2007
  • L’Organisation Mondiale de la Santé depuis 2013
  • L’Inserm (Institut National de la Recherche et de la Santé)
  • L’APA (American Psychiatric Association)… 

Je suis également formée au RITMO, qui mélange hypnose et EMDR. 

RITMO ajoute au protocole d’EMDR des techniques d’hypnose. Il est ainsi pratiqué par des praticien·nes en hypnose. J’ai été formée par Lili Ruggieri, qui a mis au point la technique RITMO.

De nombreux maux et difficultés sont dus à des chocs émotionnels ou des traumatismes non « digérés », non traités par notre système nerveux et notre cerveau.
Mais il n’est pas indispensable de connaître l’événement traumatique pour travailler en EMDR.

 

POUR QUOI ?

  • Traumatismes, Stress post-traumatique
  • Choc émotionnel
  • Maltraitance, blessures d’enfance
  • Deuil difficile (« pathologique »)
  • Perte, rupture, séparation douloureuse
  • Débordement émotionnel, perturbations émotionnelles
  • Irritabilité, comportement agité
  • Hypersensibilité
  • Comportements compulsifs, TCA, TOC
  • Troubles du sommeil, cauchemars, insomnies
  • Comportements récurrents limitants (ex : peur de parler en public)
  • Troubles anxieux, Troubles paniques
  • Troubles de l’humeur
  • Phobies, peurs
  • Dépression
  • Blocages (« je me sens bloqué·e », « je n’avance pas »…)
  • Manque de confiance en soi, d’affirmation de soi, d’estime de soi
  • Douleurs psychosomatiques, somatisations, troubles somatoformes
  • Troubles de la performance
  • Dysfonctionnements sexuels (vaginisme…)
L’hypnose et l’EMDR sont des techniques de support qui ne se substituent en aucun cas à un avis et/ou traitement médical. Seul le médecin est habilité à diagnostiquer et prescrire. 

Les effets peuvent être visibles dès la première séance. En fonction de votre problématique, cela peut nécessiter plusieurs séances. 

DÉROULEMENT D’UN ACCOMPAGNEMENT EMDR

1. Votre vécu

Vous m’exposez votre vécu, vos difficultés et blocages présents, vos traumatismes ou chocs émotionnels identifiés. Je vous explique les principes de l’EMDR.

2. Préparation

Nous élaborons ensemble le et les événements (chocs passés ou blocages présents) à traiter en EMDR.

3. Stabilisation

Vous apprenez des techniques (respiration, visualisation, relaxation…) pour gérer les éventuels débordements émotionnels, en séance et chez vous.

4. EMDR

Nous faisons la Désensibilisation et le Retraitement par des stimulations bilatérales alternées.

DURÉE D’UN ACCOMPAGNEMENT EMDR

La durée de l’accompagnement en EMDR est variable, en fonction de votre vécu et de votre capacité à gérer les émotions.

Les étapes 1 à 3 peuvent durer 1 à 3 séances (parfois plus pour l’étape 3 en cas de traumatismes importants ou de difficultés à gérer les débordements émotionnels). 

L’étape 4 est variable : entre 1 séance et un suivi de plusieurs semaines, voire mois.

Comptez 1 à 2 séances pour traiter un traumatisme identifié avec choc traumatique ponctuel pour une personne déjà stable émotionnellement (sans difficultés importantes par ailleurs).

Comptez plus pour des problématiques plus complexes. Nous entrons alors plutôt dans un accompagnement thérapeutique plus important.

N’hésitez pas à ME CONTACTER pour toute question.

Si la stimulation bilatérale alternée utilisée en EMDR se base le plus souvent sur le mouvement des yeux qui suivent les doigts du thérapeute, elle peut également être tactile ou ou auditive (tapotements sur les genoux, envois de sons dans les oreilles) et peut donc être utiles aux personnes malvoyantes ou présentant des troubles oculaires. Cela permet également de faire de l’EMDR à distance, en visio.

Le stress post-traumatique

En savoir plus sur le stress post-traumatique et ses conséquences :

Souffrez-vous de traumatisme sans le savoir ?

Je recommande souvent cette vidéo de cette thérapeute canadienne qui explique ce qu’est le traumatisme et permet de se rendre compte si l’on en souffre sans le savoir.

En effet, le traumatisme a un impact envahissant mais identifiable dans la vie quotidienne. 

Comprendre que l’on souffre de traumatisme permet d’agir dessus. Tant qu’on ignore souffrir de traumatisme, on ne peut pas le traiter, et on souffre parfois durant des années sans comprendre, sans trouver d’apaisement.

Comprendre permet également de dé-culpabiliser : non, vous n’êtes pas « fou » ou « folle », ni incurable. Vous ignoriez les raisons de votre mal-être.

« Le stress post-traumatique est une réaction normale à une situation anormale. « 

(Dr. Muriel Salmona)

ESTELLE BAYON – THÉRAPEUTE 

 EMDR, SOPHROLOGIE & HYPNOSE

Numéro SIRET : 84777085600023

Mentions légales

 

 

 

CONTACT

06.33.76.69.56 

estellebayon@gmail.com 

CABINET

6 rue de Charonne

75011 Paris

 

Sophrologie
Hypnose

EMDR

11e arrondissement

Zones : 75011, 75012, 75003, 75004, 75020, Bastille